Aller au contenu
Accueil » DE L'ART ! » [Critique] Anne quitte son île de Lucy Maud Montgomery

[Critique] Anne quitte son île de Lucy Maud Montgomery

Visuel Anne de Redmond Lucy Maud Montgomery
Spread the love

Anne quitte son île, ou Anne de Redmond selon les éditions, est le 3e tome des aventures d’Anne-Shirley Cuthbert. Je l’ai lu il y a plusieurs mois et ce livre faisait partir de ma PAL du Pumpkin Autumn Challenge 2021.

 

Anne, attachante et fantasque

La saga commence lorsqu’Anne se fait adopter par un frère et une sœur, Marillac et Matthiew Cuthbert, à Avonlea sur l’Ile-du-Prince-Edouard. Dans ce foyer aimant, Anne va rêver, cultiver sa différence et son côté fantasque mais surtout s’attirer quelques ennuis. A la mort de son père adoptif, elle deviendra un peu plus responsable mais toujours aussi idéaliste. Elle poursuivra ses études, sera maîtresse d’école et aidera Marilla à élever les jumeaux qu’elle a adoptée. Le tome 2 se finit sur l’arrivée de Rachel aux pignons verts pour palier l’absence d’Anne qui doit quitter Avonlea pour aller à l’université. Elle rejoindra d’autres camarades de classe dont Gilbert Blythe.

« Son imagination agissait toujours tel un prisme, séparant tout ce qui y entrait en arcs-en-ciel. »

Le dur passage à l’âge adulte

Parmi les 3 ans à Redmond, Anne se laisse porter par sa vie entre l’université et Avonlea. Elle vit dans une jolie maison, avec d’autres camarades d’école d’Avonlea, chaperonnée par Tante Jemsina. Elles seront rapidement rejointe par la richissime et fantasque Philly. A Redmond, les semestres passent comme les saisons. Lentement.

Dans ce tome, Anne a 20 ans, et c’est l’heure de l’insouciance. Toujours aussi studieuse, elle enchaîne les cours et les révisons mais aussi les sorties et les fêtes. C’est au cours d’une de ses soirées que ce sera la fois de trop pour Gilbert. Face à un énième rejet, lasse d’être éconduit, il décide de couper les ponts. Une absence dans la vie d’Anne qui laisse un vide énorme mais sa fierté l’empêchera de s’écouter.

Ce tome sera aussi celui de la découverte d’origine d’Anne. Lors d’un séjour chez Philly, Anne se rend dans l’ancienne maison où vivaient ses parents. Via des lettres laissées là, elle apprend à les connaitre et se rend compte de tout l’amour qu’ils lui portaient.

« Tu ne reconnais pas l’amour quand tu le vois. Tu as créé quelque chose avec ton imagination que tu appelles l’amour, et tu t’attends à ce que la réalité lui ressemble. »

Le conte de fée VS la réalité

Lors de cette dernière année à Redmond, Anne voit tous ses petits camarades se marier. Même la fantasque Philly décide de se ranger. Anne, elle, continue de rêver de son grand amour…

Une image du grand amour qui correspond en tout point à Roy, le plus beau partie de Redmond qui lui fait la cour. Mais Anne ne peut s’empêcher de penser à Gilbert qui fréquente une autre femme. Sur le papier pourtant, elle a tout pour être heureuse. Elle a réussit brillamment ses études, Roy qu’elle fréquente depuis 2 ans est sur le point de faire sa demande et elle va pouvoir retrouver Green Gables. Mais Anne décide de rompre avec Roy et de prendre le temps de l’été à Green Gables pour se retrouver.

C’est à Green Gables qu’elle ouvre les yeux, en apprenant que Gilbert est mourant. Elle se rend compte que le bonheur est là, sous ses yeux et non dans son imagination. Et qu’elle aime Gilbert depuis longtemps mais qu’elle se voilait la face. Et qu’il est peut-être trop tard…

Sauf que l’on est dans un livre écrit par Lucy Maud Montgomery. Et Gilbert s’en sort, ils s’avouent leur amour et le tome 3 se finit ainsi.

« Anne était toujours heureuse dans le bonheur de ses amis; mais on se sent parfois seul quand on est partout entouré d’un bonheur qui n’est pas le sien. » 

Le tome de la maturité

Anne quitte son île est le tome de la maturité. Anne s’est assagie, a perdu son innocence et est moins fantasque. Cela rend Anne un peu fade…

Philly prend sa place en tant que « fantasque » mais je la trouve énervante de superficialité et elle ne fait pas le job.

J’ai finis ma critique du Tome 2 « Anne d’Avonlea » par « ce livre aurait pu être ennuyant mais la plume de l’autrice le sauve« . Mais pour ce tome 3, la plume de l’autrice, toujours aussi excellente ne comble pas les longueurs. Ce tome est long et je n’ai pas retrouvé la magie des premiers tomes. C’est une déception pour moi.

Anne est ennuyante, souvent injuste surtout envers Gilbert, à qui j’attribue la couronne de la friendzone. Alors, est-ce que je vais continuer à lire les autres tomes de la saga ? Oui. Parce que je veux lui laisser une chance. Parce que je suis vraiment attachée à Anne et que je veux vraiment savoir la suite.

 

Lire ma critique de Anne of Green Gables

Lire ma critique de Anne d’Avonlea

Lire ma critique de la série Netflix « Anne with an E »


Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.