[TAG] Harry Potter a 20 ans !

Attention séquence nostalgie et cheveux blancs, cette semaine, Harry Potter a 20 ans. Je suis une passionnée de cette saga, alors je me suis dit pourquoi ne pas vous faire vivre MON aventure Harry Potter à travers mes yeux

 

Je n’ai pas grandi avec Harry Potter…

Contrairement à beaucoup de fans, je n’ai pas grandi avec le sorcier. J’étais déjà adulte lorsque j’ai découvert la saga, que j’ai découvert tardivement. Je me souviens du lycée où des copines lisaient le 4ème tome fraîchement sorti devant mon indifférence.

J’ai commencé à m’y intéresser à la vingtaine, au moment de la sortie du film « Harry Potter et la chambre des secrets ». J’étais en école de théâtre et je passais, pour aller ne cours devant des affiches qui ont titillées ma curiosité. A ce même moment, ma sœur m’ a prêté ses bouquins que j’ai dévoré en quelques jours, j’étais devenue accroc !

 

L’histoire d’un coup de cœur 

A partir de ce moment-là, j’ai commencé à collectionner tout ce qui avait un rapport avec la saga (posters, mugs, la sonnerie de portable, les goodies…), quitte à faire face aux étriqués d’esprit qui se moquaient de me voir « lire un bouquin pour enfant ».

J’ai fait la queue pour avoir mon bouquin le jour de la sortie, j’ai fait la queue pour voir le dernier film (en VO s’il vous plaît). J’ai connu l’attente insoutenable d’un nouveau tome, les larmes face à la mort d’un personnage attachant, la sensation d’avoir fini un tome trop tôt alors le reprendre depuis le début et le relire encore et encore.

J’ai eu la chance de connaître la sortie du dernier tome à Londres, où je vivais à l’époque, 6 mois avant la sortie française. J’étais celle qui savait, celle qui pouvait spoiler !

 

Pourquoi j’aime tant Harry Potter ?

Pour son univers où rien n’est laissé au hasard. JK Rowling a inventé un monde où on peut laisser libre court à notre imagination, ni trop descriptif ni trop imprécis. C’est bourré d’humour, réaliste et chaque tome apporte une leçon.

Ce n’est pas anodin qu’Harry Potter a fait aimé la lecture à beaucoup d’enfants. J’ai, dès que j’ai pu, acheté les livres à la filleule et je ferai de même avec mes futurs enfants.

De plus, les films perpétuent la magie. Beaucoup n’aiment pas les films et recherchent une version fidèle au livre. Certes, les livres ne sont pas d’une fidélité extrême mais ils restent cohérents et sont complémentaires aux livres. Et les acteurs y sont excellents, cette saga a fait un sans faute quelque soit le support.

Et aussi parce que cette saga m’a permise de vivre des choses magiques comme ma rencontre avec les acteurs qui jouaient les jumeaux Weasley….

 

Ce que j’ai aimé… ou pas !

Mon livre préféré et celui que j’ai le moins aimé

Mon préféré est l’ordre du Phoenix parce que c’est clairement à ce moment précis où la saga a perdu son innocence. Certes avec a mort de Cédric Diggory, à la fin du 4ème tome, la couleur a été annoncée mais ce tome a annoncé la « darkitude » de la fin de la saga. Puis les élèves ont appris à se prendre en main et à s’émanciper.

J’ai moins apprécié le dernier tome parce que j’ai déploré quelques longueurs. On sentait que c’était la fin et j’ai parfois décroché.

Mon film préféré et celui que j’ai le moins aimé

Ceux que j’ai le moins aimé sont les 2 premiers pour la simple et bonne raison que c’était un copié/collé du livre. Les acteurs ne jouaient pas, leurs personnages n’avaient pas d’âmes. Mais en même temps, si jeune c’est normal. J’aurais aimé y voir plus de prise de risque dans la réalisation.

Contrairement à mon film coup de cœur « Harry Potter et le prisionnier d’Azkaban ». Pour la première fois, les comédiens avaient un rôle travaillé et tout était réaliste. De leurs tenues à leurs réactions. Le réalisateur a pris des risques, inventé d’autres créatures et créé un univers dark mais drôles que nous ne trouverons plus dans les autres films.

Mon personnage préféré

Sans hésitation Hermione Granger. Certains de mes amis me surmonnent « Hermione » parce que j’ai ce côté Madame-je-sais-tout. J’aime aussi beaucoup Luna Lovegood pour a folie complètement assumée.

Bizarrement, je ne suis pas fan d’Harry Potter. Je le trouve arrogant, capricieux et parfois ingrat.

Mes citations préférées

  • « Happiness can be found, even in the darkest of times, if one only remembers to turn on the light. » (celle-là est affiché sur mon mur)
  • « Ce sont nos choix, Harry, qui montrent ce que nous sommes vraiment, beaucoup plus que nos aptitudes. »
  • « Si tu veux savoir ce que vaut un homme, regarde donc comment il traite ses inférieurs, pas ses égaux. »
  • « Pourquoi des araignées.. Pourquoi ça ne pouvait pas être « suivez les papillons » ? »
  • « Ce n’est pas parce que tu as la capacité émotionnelle d’une cuillère à café qu’il en va de même pour tout le monde. »

 

Si j’étais élève à Poudlard….

J’ai, comme beaucoup, fait les tests de Pottermore. Donc je serais dans la maison des Poufsouffle (Huflepuff) et mon Patronus serait un levier écossais. Mon cours préféré serait sûrement celui des sortilèges.

Je ne pense pas que je serais fan de Quidditch mais j’aurais sûrement bavé devant Cédric Digorry :-).

Mon sort préféré serait Lumos parce que c’est toujours pratique d’avoir une lampe de poche sur soi. Et mon objet préféré est le retourneur de temps.

 

Et l’après Harry Potter

J’admire l’évolution tant professionnelle que personnelle d’Emma Watson. Daniel Radcliffe a lui aussi su tirer son épingle du jeu. Je déplore juste de ne pas voir assez Ruper Grint. J’ai aimé retrouvé plusieurs personnages dans d’autres séries britanniques comme Broadchurch. Beaucoup oublient que les acteurs qui ont joués les professeurs étaient déjà reconnus, surtout au théâtre.

J’ai apprécié le film « Les animaux fantastiques » qui permet de replonger dans ce monde magique mais différemment.

J’ai aimé la pièce « Harry Potter et l’Enfant Maudit », comme expliqué dans mon article, si il brise notre enfance, cela reste très réaliste.

Et dans ma to-do list de faire avant de mourir, je dois aller dans un des parcs d’attraction, histoire de me reprendre un bonne dose de magie.

 

Avec la saga Harry Potter on a eu la chance d’assister à la création et l’évolution d’un phénomène. Nos enfants les liront, nos petits-enfants sûrement aussi et on pourra leur dire « j’ai vécu tout ça »

 

 

Laisser un commentaire

[an error occurred while processing this directive]