« Elie et l’Apocalypse » ou parce qu’il n y a pas que Gallimard qui vend des best-sellers !

Nous entrons dans une année décisive aussi bien pour la France que pour le reste du monde…

Mais selon le calendrier Mayas, le 21 Décembre 2012 serait la fin du monde : vous y croyez vous ? Non…et vous avez bien raison ! Et pour le prouver, un livre, que dis-je une saga, vient de sortir :

Élie et l’Apocalypse – Tome I Les 3 sages sorti en Décembre dernier avec les éditions IMAJ.

Le Speech ?

Alors que beaucoup sont persuadés que selon le calendrier Mayas, la fin du monde est prévu pour le 21 Décembre 2012, il n’en est rien. Non, cette date correspond en fait au commencement de la « Fin des temps » qui s’achèvera par le Jugement dernier.
Seul échappatoire ? Un Messie ou plutôt UNE Messie d’à peine 9 ans qui le 27 Septembre 2025 devra prendre conscience de ce qu’elle est…

L’histoire débute donc en Septembre 2025. Nous vivons dans un monde hyper écologique, hyper surveillé et hyper technologique. L’homme est devenu cyber dépendant et connecté, la Terre et la nourriture sont chimiquement saines, et les sciences occultes sont officiellement reconnues depuis 2023.
En secret, et au milieu des tensions religieuses, les groupes extrémistes cherchent à exterminer ce Messie pendant que « ceux qui peuvent », des occultistes pro de la télépathie, s’organisent pour assurer sa protection.

Au milieu de tout cela, vit innocemment Elisabeth Davidson, dite « Elie ». Une très précoce petite fille de 9 ans qui prépare en Terminale son BAC !
Elle est la risée des camarades et professeurs de son école qui la surnomme « Grosse tête » ou l’ « Anormale ». Un quotidien bien difficile pour une petite fille de 9 ans, même très mature… Ses seules consolations ?

Son adorable petit frère Philou, son unique ami le marginal Patrick, Einstein son ordinateur 3D et le jeu en réseau World of Braincast.
Le jour de ses 9 ans, alors que ses parents, célèbre globe-trotters, repartent vivre de long mois à l’autre bout du monde, laissant leurs enfants aux mains de la nounou Marthe, Elie a un curieux pressentiment : elle sait qu’un destin atypique l’attend, elle ne sait pas pourquoi, ni comment, elle le sait c’est tout !
En pleine nuit, 2 occultistes : un vieux monsieur qui ressemble à un juriste et une voyante britannique de 15 ans viennent la chercher pour la mettre à l’abri. Ils échappent à la mort en fuyant in extremis un mercenaire d’Abdul-Iblis, le chef d’un réseau terroriste.

C’est dans cette atmosphère de danger et d’urgence qu’Elie apprend qu’elle est le Messie, qu’elle seule peut assurer le Salut de l’humanité. C’est donc escorté des occultistes de « ceux qui peuvent », de Patrick son unique ami, d’un rabbin qui fait des arts martiaux et de geeks américains qu’elle devra gagner le Château des Transes où en plus d’assurer sa protection, elle devra étudier les sciences occultes et se préparer à sa mission.

En lisant le speech, vous me direz « oui, bah c’est encore un roman de fantasy parmi d’autres ?! ». Oh la belle erreur !

Si en effet, on sent derrière l’histoire les influences britanniques d’une J.K Rowling, ou des trop méconnus Philip Pullman et Jonathan Stroud, le roman ne s’arrête pas à cela. Non, l’auteure Elen Brig KORIDWEN a crée un genre littéraire unique : La real fantasy.

La quoi ? La real fantasy. C’est-à-dire que « Elie et l’Apocalypse » est plus qu’un roman de fantasy, c’est aussi un roman documentaire. L’auteure évoque entre autres : les sciences occultes, les mayas, des révélations sur la quête du Graal, une étude approfondie des phénomènes paranormaux, de la symbolique, des mystiques, de l’histoire des religions…et tout cela est parfaitement documenté. En plus de s’évader dans un monde futuriste, on apprend énormément : les fanatiques de sciences occultes et paranormal se régaleront.

Alors qu’est ce que vous attendez pour vous le procurer ?
Non, on ne le trouve pas dans une FNAC ou un VIRGIN et c’est sa force. Pourquoi ?  Parce que la maison d’édition peut ainsi vous le proposer à prix mini (9.99 €) sur ce site  : http://elieapocalypse.fr/
Ou pour vous faire une idée, les 36 premiers chapitres (soit environ la moitié du tome 1) sont téléchargeables gratuitement.

Vous l’aurez compris : ce livre est une pépite, le commencement d’une saga phénoménale digne des grands auteurs de fantasy.

Tolkien, Pullman, Rowling…tenez-vous bien : Elen Brig Koridwen débarque !

 

Laisser un commentaire

[an error occurred while processing this directive]